Le Monde Perdu
Bienvenue dans le monde perdu, le forum de l'amitié et du respect. Si tu décides de t'inscrire, n'oublie pas de jeter un oeil dans ta messagerie du forum pour lire un message de bienvenue qui te guidera dans tes premiers pas... Very Happy

En cas d'hésitation, tu peux jeter un oeil dans le forum "Discussion autour du feu" qui est ouvert à la lecture aux invités, cela te donnera une idée de l'ambiance et des sujets du Monde Perdu. Very Happy

Il y a aussi un forum Invités inclus dans le cercle des initiés entièrement dédié aux invités qui peuvent poser leurs questions surle Monde Perdu et ses mystères.^^
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Le Monde Perdu

Un lieu où il fait bon vivre
 

Notre texte de mot à mot Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 24 ... 28  Suivant
Auteur Message
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse



Nbre de messages : 2875

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:34

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:35

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:36

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:37

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:38

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:38

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:40

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:40

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:44

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:45

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:46

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:47

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:48

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liege
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:51

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:51

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:59

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:59

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 19:59

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:01

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène car
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:03

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène car quand
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:03

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène car quand son
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:04

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène car quand son éléphant
Revenir en haut Aller en bas
Flo

Prince/Princesse
Prince/Princesse

Flo


Masculin Vierge Coq
Age : 26
Nbre de messages : 2875
Localisation : A vous de deviner :P
Humeur : colérique et succeptible, donc tention :p
Citation : Il ne faut pas pleurer pour ce qui n'est plus.
Il faut sourire pour ce qui a été.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:05

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène car quand son éléphant l'avait
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:05

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène car quand son éléphant l'avait trouvé
Revenir en haut Aller en bas
Hayden

Modératrice sympa!
Modératrice sympa!

Hayden


Féminin Verseau Rat
Age : 34
Nbre de messages : 4465
Localisation : Ben ou voulez vous que je soit ????
Humeur : Toujours de bon poil sauf les mauvais jours.
Citation : Carpe Diem : profite de l'instant présent !!!!
Titre honorifique :
Chef cuisinier du coin cuisine


MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:06

Mon âne était violet et il avait des grandes oreilles pointues. Il broutait l'herbe grasse de la prairie de mon ami le grand gourou Astanawelka.
Ma tendre soeur faisait souvent souffrir son anorak troué par les mites dévoreuses de bois. Elle allait à la grange quand soudain elle eut l'illumination et elle prit son panier d'osier et le remplit de pommes jusqu'à la mare. Elle posa son panier sur un banc en bois et elle s'assit en regardant la chèvre qui gambadait sur la prairie de Jack. Elle pensa que ce dernier avait
trop grossi parce-qu'il mangeait trop de chocolat aux épices et au jambon. Pendant que ma Grand-mère pliait son anorak violet et que mon Grand-père faisait des bruits sourds avec un marteau en mousse.

La plus Haute bicoque en bois qui craquait se dressait parmi les pins aux épines acérées. Tout le comté était au boulot depuis que la pluie tombait sur la plaine. Il y avait des gendarmes cachés derrière les buissons; ils mangeaient du jambon au piment. Un beau matin ils chantèrent la Cucaracca puis se baignèrent avec des bouées dans le lac du Maire de Bimoure-les-Joyasses. Puis la chèvre jaune qui se brossait les sabots avec un chalumeau sauta du toit de la cabane pour atterrir sur une voiture.

Personne ne l'avait remarqué, elle gambada en direction de la forêt noire. Un monsieur avec un chapeau lui demanda si elle ne savait pas ou se trouvait le chemin de la Bretolière. La chèvre courut vers la maison de la mère du petit Nicolas et croisa sur un Carosse tiré par trois girafes zébrées. Cela lui sembla très étrange et elle ne voulait pas se mêler à cette mascarade pitoyable. Alors un somnambule habillé en clown pris dans un filet en nylon, lui cria:"Que faites vous ici, à faire la mijaurée, vous me cassez les bourses"

La petite et malicieuse souris blanche, qui trottinait tranquillement sur la moquette décrépit du château se cacha sous un sabot de cheval et elle se demanda pourquoi le Chat du voisin miroitait en se grattant le derrière. Mais soudain, le cheval se cabra et la petite souris blanche s'échappa part la fenêtre béante pour se préparer à la réception hypothétique du garde-manger en prenant ses précautions. Le dernier train partant pour peu de Reims, se préparait à partir dans quelques mois. Soudain le Chat sauta sur le train comme un fou furieux et tousse sur le chapeau du contrôleur qui s'envola vers la cabine du conducteur de ce train pour enfin se poser sur ses genoux.

Les deux renards rouges virent un lièvre courir pour semer du blé. Ils comptèrent une heure pour sortir de leur absurde cachette en chocolat noir et ils décidèrent de chanter la tyrolienne taïwanaise et de danser la macarena en plissant leur oreiller douillet. Quand la plante qui broutait un guignol orangé avec ses talentueuses fit des galipettes triplement difficiles et recracha sans attendre tout mou la pauvre échasse en glissant sur une ville miniature détruite. Ensuite elle voulu chourer le tableau du petit Nicolas fabulateur et pris l'avion vers Liège Bierset pour parler de gangrène car quand son éléphant l'avait trouvé horrifié


Dernière édition par Hayden le Dim 28 Sep - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kangourouuu

Roi/Reine
Roi/Reine

Kangourouuu


Masculin Capricorne Coq
Age : 26
Nbre de messages : 4240
Localisation : Quelque part dans la noirceur sombre des ténèbres noires nocturnes de la nuit... avec une bougie.
Humeur : Comme d'habitude.
Citation : Rien n'est jamais sûr.

MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitimeDim 28 Sep - 20:06

J'ai mis "trouvé"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Notre texte de mot à mot Notre texte de mot à mot - Page 21 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
Notre texte de mot à mot Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 21 sur 28 Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 24 ... 28  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde Perdu  :: 

Les jeux retrouvés

 :: 

Jeux

-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Ados, Enfance, Famille